Livre : Les Gens de Marrakech

04Oct09

arton3895Mohamed Sebti, Youssef Courbage, Patrick Festy et Anne-Claire Kurzac-Souali ont écrit,à quatre,cet ouvrage paru en Septembre 2009, rendant ainsi hommage à une ville qui a inspiré plus d’un artiste.

« Les gens de Marrakech », titre sous lequel a vu le jour l’œuvre qui a réuni Mohamed Sebti, Youssef Courbage, Patrick Festy et Anne-Claire Kurzac-Souali pour aborder la ville sous un angle des plus complets possibles : à la fois scientifique et poétique.

L’impérialité de la ville de Marrakech puise abondamment dans le poids de l’Histoire comme dans les ficelles tissées autour de ses mystères actuels. Son rouge ocre a inspiré poètes, chorégraphes, cinéastes et écrivains, et en a fait la perle d’un Maroc voué à la mondialisation sans pour autant renoncer à son authenticité.
Dans cet ouvrage, les écrivains ont convergé leur écriture autour de quelques principaux axes afin de cerner la ville en tant que rencontre de l’Homme avec des lieux, reflétant ainsi maintes réactions résultantes de passé, d’éducation, d’appartenance, de culture, de rêves et de fantaisies.
La préface du livre est à l’encre de Jamal BOURCHACHEN, où il évoque la pérennité dont a fait preuve la ville ocre à travers le temps : « Fondée en 1070 par la tribu saharienne des Almoravides, Marrakech a traversé les siècles en alternant les périodes de faste et de déclin. La population s’est adaptée aux grandeurs comme aux vicissitudes, les subissant dans un premier temps, puis trouvant progressivement les ressources pour mieux maîtriser son destin.
Cette prise en main des marrakchis par eux-mêmes est le fil conducteur de cet ouvrage. »

D’autant plus que l’approche adoptée relève d’une démarche scientifique qui s’appuie sur l’histoire et les enquêtes de terrain pour nous révéler une certaine géo-démographie de la ville. En dix grands chapitres, qui s’étendent sur 350 pages, on sera, tour à tour, dans les évolutions historiques et démographiques, aux frontières entre l’apparence et le latent, de même que l’on sera invité à découvrir ou à redécouvrir l’économie de la ville, l’habitat, la médina vue d’une autre manière que celle pittoresque…Sans oublier, bien entendu, une sympathique partie sur la Place Jemaâ El-Fna. Une place dont tout le monde parle, bien qu’on n’en sait que peu de choses, voire rien sauf ce qu’on entend depuis des lustres.

L’originalité de cet ouvrage puise justement dans cette toile expressionniste, dessinant la Place comme étant une rencontre mythique continuellement maintenue dans le temps, dans un enchantement de rituel symbolique. Les écrivains vont plus loin, en cadrant subtilement l’homme dans la Place, en tant que visiteur comme en tant qu’habitant, ou encore en tant qu’animateur actif participant à la fusion des activités.

Extrait du livre :
« Ville mythique et attachante, maintes fois célébrée par les artistes. Marrakech exerce un pouvoir d’attraction sur les visiteurs du monde entier et sur ses propres habitants, les Marrakchis, qui sont les premiers badauds de la place Jemaâ El-Fna, classée patrimoine oral et immatériel de l’Humanité par l’Unesco. Ils sont les meilleurs clients des souks attenants et les promeneurs les plus assidus des jardins de la Ménara. Ils sont aussi les principaux acteurs de cet ouvrage qui a pour ambition de franchir ce décor de rêve et d’entrer « derrière les portes », pour explorer leurs modes et lieux de vie et leurs conditions de travail. Sur la base d’une approche démographique et géographique, les auteurs, fins connaisseurs et amoureux de la cité, étudient les comportements sociaux de cette population au sein d’un contexte urbain en très forte évolution, marqué architecturalement par son histoire et par un fort brassage des populations urbaines et rurales.

Le contraste entre une ville européenne, issue du protectorat, et une ville musulmane ancestrale resurgit aujourd’hui avec l’essor récent des riads de la médina, que des Européens se sont appropriés pour les transformer en maison d’hôtes et en résidences secondaires.
A l’appui des résultats des recensements marocains, des grandes enquêtes nationales et des observations des auteurs sur le terrain, cette étude, agrémentée d’un atlas cartographique, propose une analyse fine de l’évolution des quartiers et de leurs populations et dresse un tableau précis de cette mosaïque et de son évolution au fil des décennies »



No Responses Yet to “Livre : Les Gens de Marrakech”

  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :