Le roman de Marrakech – Anne-marie Corre

30Juil09

roman_marrakechAnne-marie Corre – Editions du Rocher

Marrakech a été fondé par les berbères..on y retrouve ces instants précieux que passent autour d’un thé les berbères (ou touareg leurs cousins) qu’ils soient au Maroc, dans le Tassili en Algérie, à Djerba ou à Gao …. on réapprend à vivre autour de ce breuvage , moment »incontournable « dans tous les pays du Maghreb qui accompagne l’art du marchandage ou du bavardage.

L’ Afrique est un pays où l’on sait prendre le temps, d’ailleurs un proverbe touareg ne dit -il pas  » j’ai le temps ,vous avez la montre » .

D7s les premières pages on est soufflé par la poésie qui émane de ce livre .On est même étonné que ce ne soit pas un natif du pays qui sache si bien nous faire partager la saveur de cette région. On voit sur le papier s’aligner les mots qui décrivent ce que l’on ressent quand on aime un pays. Ce livre dans ses premières pages est un hymne à l’amour , l’amour d’un pays .J’ai retrouvé dans ces lignes ce que j’ai ressentis en visitant ces pays du Maghreb et qu’au fil de mes voyages sur la terre de Tunisie j’essaye de vous faire ressentir, car Maroc, Tunisie , Marrakech Hammamet ou Houm souk …on retrouve dans tous ces lieux des cocktails de saveurs , des mélanges de parfums , des recoins mystérieux et tous nos sens en éveil plongent dans ces délices.Chaque phrases dans ces premières pages nous emporte dans une myriade de souvenirs retrouvés ou de sensations de mystère pour ceux qui ne connaissent pas la ville ocre.

On y découvre les mystères des appellations de ces lieux dont nous connaissons la musique mais pas la signification ..qui ne connait le nom de la place DJEMA’a el fna ?..

Le premier chapitre achevé j’ai crains que la suite ne nous entraine dans un livre qui s’essouffle après de belles envolées lyriques .

Les pages suivantes quittent les ruelles marrakachis pour nous mener aux portes des palaces ou ryad transformés en chambres d’hôtes, à la visite des villas colonisées par la jet set depuis les années 50 suivis par une horde de français , cette dernière décennie …certains penseront peut être que la Marrakech d’aujourd’hui est trop vite survolée car on glisse vers le guide touristique sans que cela en soit vraiment un . .puis arrivent les pages histoire et là j’avoue avoir été un peu étonnée que l’auteur fasse presque du copier coller de certains passages d’un texte que tout un chacun peut trouver sur le web , pages signées Rimbert alex et helene

La page histoire n’en est pas moins intéressante ; quelques mille ans résumés en une centaine de pages c’est peut être un peu barbant pour ceux qui n’y connaissent rien mais un bon rappel pour ceux qui sont un peu versés dans l’histoire . On se perd pourtant un peu parmi les noms de sultans qui se sont succédés , des morts violentes :assassinats accidents de cheval , on suit la souveraineté marocaine qui vacille , et le protectorat qui comme un serpent se glisse la vie marocaine …

Enfin le 3eme volet !.Nous voila à nouveau entrain de nous promener dans Marrakech , les bazars , les souks, et sans raison nous voici au milieu de quelques recettes avant d’arriver doucement à la fin du bouquin

Le premier chapitre m’a entrainé dans un rêve que ,c’est bien dommage je n’ai pas trouvé dans le reste du livre ..mais mon avis n’est pas forcement le vôtre !



One Response to “Le roman de Marrakech – Anne-marie Corre”

  1. Salut je viens de lire le livre, et je suis d’accord pour le premier chapitre par rapport au autres


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :