Musique et détente à Moonfest

06Avr09

Un festival bien prometteur aux bords du lac Lalla Takerkoust.

20090406-p-910275100

L’événement qui en est à sa deuxième édition se tiendra cette année encore du 1er au 3 mai aux bords du lac de Lalla Takerkoust. Havre de paix offrant fraîcheur et sérénité à 30 Km de Marrakech, cet espace vibrera aux rythmes de la world musique le temps d’un week-end prolongé pour le plaisir de ses visiteurs nationaux et étrangers. Les organisateurs annoncent déjà un programme bien coloré pour cette deuxième édition prometteuse. Trois jours de rencontres, d’échange intense, de sport, de détente et surtout de bonne musique… c’est ce que propose Moonfest à son public déjà séduit l’année dernière malgré les petites défaillances promotionnelles et le manque de moyens de transport consacrés à la liaison entre Marrakech et Lalla Takerkoust. Cette année Moonfest tapera fort pour marquer une ouverture en grandes pompes. Amazigh Kateb, Ganga Vibes et Hamid Kasri constituent le trio gagnant par lequel démarre les festivités. Ainsi le public aura l’occasion de découvrir en exclusivité le nouvel album du trublion Amazigh Kateb qui a réservé la première date de sa tournée international à Moonfest. Ses amateurs vont se régaler tandis que ceux qui n’ont pas eu encore l’occasion de déguster sa musique engagée et ses paroles profondes, vont enfin découvrir un homme libre doublé d’un artiste spectaculairement doué. 

Les Ganga Vibes vont lui donner la réplique avec leur musique métisse et leur fusion bien consommée. Toujours sur le registre des rencontres joyeuses, le gnaoui Hamid Kasri qui n’est plus à présenter charmera son public par ses mélodies nostalgiques et sa voix veloutée. Un savant mariage entre le sud et le nord à travers une musique célébrant la fusion. Les neuf cactus du groupe casaoui «Darga» seront également de la partie pour en rajouter du piquant à cette sauce bien relevée. Alias « Ouled Cha3b Sound System”, ils livreront leur version bien personnelle de la world music maghrébine. Un autre jeune groupe marquera également sa présence lors de cette deuxième édition, on nomme «Mayara Band». Ce nom particulier en cache l’identité de leur style qui ne nie pas leur attachement aux musiques traditionnelles marocaines. Ils revisitent le style gnaoui tout en le fusionnant avec d’autres genres pour proposer une musique à part, celle des «Mayara». Vient alors le tour des pionniers de la «Haïha music», les incontournables «Hoba hoba spirit». L’air nonchalant, l’œil critique, le verbe acerbe et les notes endiablées… ce sont les mots d’ordre chez ce groupe qui n’a pas cessé depuis huit ans maintenant de séduire et de surprendre.

Mariages inédits, musique et paroles transculturelles, les Hoba hoba sont des maîtres de la fusion. Ils vont essayer de le confirmer encore une fois à Lalla Takerkoust. Une aubaine pour leurs invétérés amateurs. Les membres de «L’Unified», fraîchement crée en 2008, proposent, eux, une vision exceptionnelle du rock alternatif. Ces jeunes casablancais se démarquent par leurs sonorités particulières invitant la douceur du violon et d’une voix féminine à épouser le son métallique de la guitare very rock. Si les groupes jeunes trouvent à Moonfest un espace ouvert pour s’exprimer, la musique amazighe n’est pas en reste et sera représentée par la pétillante «Tachinouite». Spectacle garanti avec cette chanteuse pas très «conventionnelle» doublée d’une redoutable danseuse. c’est un véritable succès story pour cette fille de l’Atlas qui a bercé depuis l’enfance le rêve de se produire partout dans le monde et qui a fini par réaliser ses ambitions artistiques grâce à sa persévérance et son sens d’innovation. A côté de ces musiciens venant de différents horizons et univers, le public de Moonfest aura des rendez-vous quotidiens avec les animations de DJ Zack Factory et les prestations de plusieurs troupes traditionnelles jouant des musiques locales de la région. Plein de moments forts en vue, le Moonfest se présente comme une invitation à la détente pourvu qu’il tienne ses promesses. A suivre !

La magie d’une vallée

Pendant ces 3 jours de fête, des activités sportives et culturelles seront également proposées par l’organisation pour profiter au mieux de l’environnement naturel et bien charmant qu’offre le lac de Lalla Takerkoust. Dans cette même optique de partage et de dépaysement, des projections seront programmées, ainsi que des ateliers de musique mais aussi des séances de massage et de Yoga pour le bien-être de tous. Enfin, pour vivre pleinement cette expédition musicale, Moonfest met cette année à disposition de son public un village de bivouac totalement aménagé au coeur de l’événement. Le public pourra alors profiter de l’environnement exceptionnel et s’adonner librement aux activités proposées.



No Responses Yet to “Musique et détente à Moonfest”

  1. Laisser un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :